Je suis un peu loin de la campagne présidentielle qui se déroule en France. Toutefois, j’ai pu regarder le Grand Journal ainsi que le Petit Journal de Canal +, et en particulier la spéciale sur Nicolas Sarkozy.

Avec toutes les couches que je change et les purées que je cuisine, je ne me sens pas du tout légitime à critiquer le travail des journalistes de ces émissions que j’affectionne depuis mon Québec adoptif, ni la campagne que j’ai un peu de mal à suivre ces jours-ci. Néanmoins, je m’interroge : qu’est-ce que c’est que cette blague? Ça ressemblait à de la bouillie d’avoine servie à un bébé qui découvre la cuillère et qui réalise toutes les opportunités qui s’offrent à lui.

On se serait cru au Québec, sur le plateau de Tout le monde en parle. Cette émission est très populaire ici, et tout le monde en parle (hahaha) le lundi matin devant la machine à caféConnue aussi en France, la version québécoise est beaucoup plus sympathique. Chacun dit du bien de l’autre, s’applaudit, se congratule et se dit qu’il est formidable.

En regardant Yann Barthès, Michel Denisot et ses chroniqueurs dont on se demande souvent s’ils n’occupent pas des emplois fictifs, j’étais tout simplement affligée par tant de naïveté de leur part. Peut-être travaillent-ils trop et n’ont-ils pas le temps de prendre un peu de recul ou de simplement correctement préparer leur émission, mais quand même!

Passons du coq à l’âne. Cette semaine, je suis seule avec mon fils de 5 mois et demi. Son père m’a assuré avoir quitté le domicile familial « pour le travail ». Et pour sauver le monde, du moins le Togo et le Bénin. Me voilà donc seuuuule avec mon-petit-bébé-que-j’aime-oh-oui-oui-oui-oui-oui-oui-je-l’aime. Mon temps de parole oscille entre : «Oh que je t’aime mon bébé tu peux crier tant que tu veux je vais rester zen de toute façon alors vas-y, ne te gêne pas», et «je vais peut-être aller acheter des cigarettes chez le dépanneur et ne pas revenir». Je pense qu’on est à 50-50.

Le petit est mignon, c’est indéniable. Mais j’ai été un peu naïve, puisque j’ai voulu commencer la diversification alimentaire alors que je suis seule à la maison. Or, alors qu’il ne tient pas assis et n’arrive pas à boire au verre, il s’est pris d’une nouvelle passion : manger à la cuillère. Il ne voit plus du tout l’intérêt de boire au biberon. J’ai pourtant essayé de lui expliquer qu’il devait boire du lait, mais rien à faire. Et là, j’ai un peu de mal à m’imaginer lui servir le lait à la cuillère jusqu’au 6 mai prochain. À cette date, Babychou aura 7 mois et un jour, et j’espère qu’il tiendra assis, saura boire au verre et s’emparera lui même de l’ustensile qui est devenu son meilleur ami. En tout cas je l’espère, parce que sinon je vais aller acheter des clopes chez le dépanneur.

Publicités