You are currently browsing the tag archive for the ‘échantillon boîte danse rides’ tag.

Mercredi dernier, alors que je me promenais tranquillement dans les allées de La Baie avec mon fils en bandoulière, une garce vendeuse du rayon maquillage me tend avec un grand sourire un échantillon Nuxe. « Chouette », me dis-je. Il n’y a pas de petits profits. Mais quelques instants plus tard, j’étais vexée comme un pou. La connasse vendeuse  m’avait mis dans les mains une « Émulsion rides profondes hydratante ». Premier indice que j’ai comme qui dirait pris un petit coup de vieux.

Et ce week-end, le temps s’est comme accéléré. J’ai réalisé, vraiment, que mes 20 ans remontent à douze ans. Samedi soir, j’avais une soirée filles. Resto, boîte et tout, pour fêter l’anniversaire d’une amie. Or donc, pour sortir danser, il m’a fallu m’habiller un peu. Je suis restée perplexe devant ma garde-robe pendant une bonne demie heure, réalisant ensuite que ça faisait une sacrée paye que je n’étais pas sortie. D’abord parce que plus rien ne m’allait, une grossesse épanouie étant passée par là, et ensuite parce que eh bien je n’avais rien qui fasse un peu genre « Ouh-la-la-ça-va-danser-ce-soir-les-filles ». En fouillant au fond des tiroirs, j’ai réussi à m’habiller du mieux que j’ai pu. Sur les coups de 19h30, après un texto angoissé à ma copine Caroline (« C’est grave si je viens en jean?? »), me voilà donc en route, en jupe, pour ma folle soirée.

Je passe l’épisode du resto, où je me suis dit : « C’est cool, on a des gamins, mais on est encore super jeunes! Je n’ai pas changé tant que ça. Oh ce que c’est chouette! »

Vers 23h00, mes quatre copines et moi nous présentons à l’entrée d’une boîte montréalaise. Pendant un quart de seconde, j’ai une petite angoisse : « Je n’ai pas de talons hauts, j’espère que je vais quand même pouvoir entrer et pas rester toute seule sur ce trottoir glacé parce qu’il fait quand même bien froid, là. »

Pendant une heure, nous dansons comme des folles, ou presque. J’observe la technique des filles qui portent des talons-si-haut-que-même-juste-debout-je-n’arrive-pas-à-être-debout-avec et des robes dis-donc-elle-est-pas-un-peu-moulante-ta-robe? Les garçons sont habillés comme des sacs, eux, et je suis jalouse parce que ma copine Marion se fait draguer, elle.

Assez vite, je suis plus amusée par la vue à l’extérieur de la boîte que par le spectacle des gens qui dansent. Faut dire que c’est quand même drôle, voyez plutôt :

Vers minuit, toutes un peu fatiguées, on aimerait rentrer dormir chez nous, mais on ne peut pas parce que quand même on ne va pas rentrer si tôt, nos mecs vont trop se moquer de nous. Alors on termine la soirée dans un bar, à siroter une bière, en discutant babyphone et bébés qui se frottent les yeux.

Je suis rentrée à 3h00, l’honneur est sauf, mais je vais la payer toute la semaine, cette histoire de soirée. Bah oui parce que la grasse matinée, je ne sais plus vraiment ce que c’est. Je vais peut-être l’ouvrir cet échantillon, du coup.

Archives

Catégorie

Articles les plus consultés

juillet 2017
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31